Parlons d'« Art-Thérapie »


Commentaires (0)

Catégorie : Théâtre thérapie

Auteur : Isabelle de Lovinfosse

Date de publication :

« Parce que la personne en art-thérapie agit activement,

parce que c'est elle qui dessine, modèle, danse ou joue,

elle se rend compte plus facilement de son propre pouvoir de transformation et peut l'actualiser. »

Cette phrase est extraite du livre " Art-Thérapie, mettre des mots sur les maux et des couleurs sur les douleurs. "  

Ecrit par Johanne Hamel et Jocelyne Labrèche, Larousse.

* * *

A première vue, le domaine de l'art fait appel aux loisirs, à la créativité, à la beauté. Celui de la thérapie évoque, quant à lui, la sphère de la souffrance, de la maladie et de ses remèdes. Comment peut-on rapprocher le Musée de l'Hôpital...au point de suggérer que passer par le premier vous ferait quitter le second plus rapidement ?!

Il faut préciser d'emblée que dans la pratique de l'Art, le moment le plus important est celui de la réalisation en atelier. 

Que l'oeuvre soit exposée ou gardée confidentielle importe peu. En manipulant les pinceaux, les ciseaux, la terre glaise, en chantant, en dansant, en écrivant, la personne pose des choix, exprime des ressentis- conscients ou pas-, elle crée du neuf, elle est distraite de ses douleurs ou de ses ruminations, elle surprend et est surprise. L'art-thérapeute endosse un rôle d'accompagnateur de "l'accouchement" artistique. Il va aider au décryptage des messages que l'oeuvre contient en jouant également un rôle de miroir.

Quid du théâtre comme outil thérapeutique ?

Jouer des rôles improvisés fait partie des "arts éphémères". Si la séance n'est pas filmée, est survivra dans les mémoires seulement...mais quelle richesse dans la création d'une saynète ! L'acteur s'y investit corps et âme : il endosse le personnage qu'on lui a suggéré, lui donne vie, lui prête sa voix, ses gestes. Peu importe que le portrait soit 100 pour 100 exact. Dès l'acceptation du rôle, la magie opére déjà...

On peut comparer le théâtre à un voyage...non pas en  Absurdie comme dans la chanson de Michel Sardou ( Etre une Femme) mais dans la réalité d'un autre. Ce voyage ouvre à d'autres façons de voir les choses, enrichit et permet aussi de déposer des fardeaux, mine de rien.

Les acteurs naviguent entre une infinité de possibles et le respect de quelques règles de base telles que : cohérence ou unité de lieu, de temps et d'action, ainsi que respect des acteurs entre-eux. Car derrière le personnage, il y a toujours une personne avec sa sensibilité !

Commenter Imprimer

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Veuillez noter que pour éviter tout abus, votre adresse IP sera enregistrée lors de la validation de ce formulaire. Nous la conserverons pendant maximum 12 mois.

 Champs obligatoires

Votre adresse e-mail ne sera pas visible sur le site et ne servira pas à vous envoyer de publicité. Elle sert uniquement à vous prévenir en cas de réponse. Votre adresse e-mail restera confidentielle.
@

Souhaitez-vous être tenu informé des réponses apportées à votre commentaire ?

Veuillez résoudre le calcul suivant : 7 - 5 = ?
Vous pouvez vous aider de la calculatrice ci-contre.

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander l'article Parlons d'« Art-Thérapie ».

 Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul suivant : 7 - 5 = ?
Vous pouvez vous aider de la calculatrice ci-contre.